AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everything we do is dictated by motive. feat. Eva
~ ☽ ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PSEUDO : Rika
MESSAGES : 302
AVATAR : Jack Falahee
CREDITS : timeless.
AGE : 29 ans
OCCUPATION : Neurologue
AMOUREUSEMENT : Misanthrope et très peu enclin à la romance
RACE : Humain aux dernières nouvelles
POINTS : 224

Do I get bonus points if I act like I care?

avatar

MessageSujet: Everything we do is dictated by motive. feat. Eva   Jeu 3 Aoû - 21:09

Everything we do is dictated by motive.
Maxwell
feat.
Eva


 

 



 

 

...the fact that the sexual pleasure center of your cerebral cortex has been over-stimulated by spirochetes is a poor basis for a relationship. Learned that one the hard way.

Quand une question se pose, elle appelle une réponse. C’était le moteur de l’humanité, ce qui la poussait vers le haut et la tirait vers le bas. Chaque individu avait ses propres questions, cherchait ses propres réponses. Des fois, des trajectoires s’entremêlaient et les questions changeaient. D’autres, préféraient éviter de chercher des réponses, par peur ou par flemme. Maxwell appartenait aux deux catégories en quelque sorte. Ses pas dans la Nouvelle Orléans étaient motivés par l’énigme de la mort et l’éternelle question, comment contrer ses lieutenants. La maladie était en chacun, sous différentes formes. Comme beaucoup d’esprits brillants et quelque peu naïfs, Maxwell voulait la combattre, trouver un moyen de l’effacer. Oh, il ne faisait pas ça dans un but altruiste. Sa seule motivation était sa mère. Le reste du monde pouvait brûler en enfer, il s’en fichait. Malgré toute son arrogance et son air de mépriser chaque personne, il faisait aussi partie de ceux qui évitaient certaines réponses. Du haut de ses 29 ans, le médecin refusait toujours de faire le test qui pourrait, d’un simple mot, lui renvoyer son impuissance au visage. S’étendre sur les raisons du refus de Maxwell serait aussi compliqué qu’inutile et serait plus approprié dans un cours sur les psychopathologies.

En attendant ce fameux cours, il était dans les quartiers animés de cette ville qu’il apprenait à apprivoiser. Son regard se baladait tantôt sur les murs, détaillant l’architecture complexe, tantôt sur les gens et leurs airs abrutis. La population ne l’intéressait pas tant que ça mais, une autre question se baladait dans son esprit. Où étaient donc ces vampires et ces banshees ? Depuis les deux semaines qu’il était dans cette ville magique, il n’en avait pas remarqué. C’était normal, les créatures surnaturelles ne se baladaient pas avec un tee-shirt « je mange des humains ». Une part de lui était déçu, il s’attendait à ressentir plus de phénomènes paranormaux dans cet endroit. En consultant son téléphone, il se dit qu’il ne savait peut-être pas regarder.

Son écran affichait un message. Le visage de Maxwell affichait une moue contrariée. Un de ses collègues lui avait proposé de sortir ce soir et, bien sûr, cet idiot allait être en retard. Le médecin entra alors seul dans l’endroit. C’était un bar plutôt agréable. Les verres étaient colorés, la musique était agréable, la décoration donnait envie de s’y perdre plus longtemps. Il s’installa au bar comme tout nouveau venu qui se respecte. Comme à son habitude, il était vêtu d’une chemise noire dont les manches étaient remontées jusqu’aux coudes et d’un jeans Levi’s. Une bière lui fut servie et il jeta un œil aux gens qui étaient présents. Comme souvent, il y avait plus d’hommes que de femmes. Un groupe de fille jacassait dans un coin, un couple discutait un peu plus loin avec cette fâcheuse manie qu’avaient les couples de se toucher constamment, deux gars déjà un peu saouls rigolaient trop fort. Rien ne l’intéressait vraiment. Peut-être pourrait-il gâcher la soirée d’autres gens à défaut d’en passer une bonne. Au moins il ne se serait pas déplacé pour rien.

Alors qu’il allait dire à son collègue de l’oublier, une jeune femme entra dans le bar. Plusieurs regards se posèrent sur elle donc celui de Maxwell. Son regard caramel s’alluma, témoin coloré du désir qu’elle venait de déclencher. Bien qu’elle eût l’air plus jeune que lui, il y avait quelque chose dans les traits de son visage qui lui donnait une certaine maturité. A y regarder de plus près, elle avait des traits de mannequins qui allaient parfaitement avec son physique effilé. Elle vint s’asseoir au bar, visiblement habituée puisqu’elle appelait le barman par son prénom. Son joli derrière reposait sur le tabouret juste à côté de celui de Maxwell. En fait, dès qu’elle fut assise, il la reconnu. C’était la serveuse du café où il passait prendre son petit déjeuner. Comme il ne prenait qu’à emporter, jamais il n’avait eu l’occasion de s’intéresser plus que ça aux gens qui y travaillaient. Grossière erreur.  

« Vous travaillez au café du monde c’est bien ça ? Je peux peut-être vous offrir un verre ? »

C’était simple et direct. Il n’allait pas se perdre dans des discussions avant d’arriver à l’essentiel. Elle acceptait, tant mieux. Elle refusait, tant mieux aussi. Son égo lui murmurait que la réponse serait sans doute positive et il se plaisait à l’écouter, certain de ses charmes et de l’effet de son petit sourire et de son regard caramel.
© Gasmask



_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSEUDO : weasleys (léa).
MESSAGES : 30
AVATAR : anna speckhart.
CREDITS : @vinyles idylles.
AGE : mille vingt quatre ans, pourtant coincée dans le corps de ses vingt ans.
OCCUPATION : serveuse dans un café pour s'occuper. femme fatale et accessoirement elle démolit des têtes pour le fun.
AMOUREUSEMENT : célibataire, volage, la petite s'est entichée d'une humaine, à son plus grand désarroi.
RACE : vampire issue d'une des familles originelles.
POINTS : 22
avatar

MessageSujet: Re: Everything we do is dictated by motive. feat. Eva   Jeu 3 Aoû - 22:35

exquise.
eva se prépare.
fatiguée de ses tourments.
elle préfère sortir, sortir pour oublier.
vêtue de noir, on dirait une impératrice.
un jean noir qui lui va à ravir, un débardeur qui laisse entrevoir un bout de peau de son abdomen.
des chaussures noires à talons également. une écharpe pourpre se languit sur ses bras, au niveau de ses coudes.
quand elle entre dans le bar, tous les regards se tournet vers elle.
elle dégage de la confiance eva. assez pour en donner aux autres.
elle connait ses atouts. elle marche avec confiance.
ses talons qui claquent derrière elle. ses cheveux bruns qui se balancent dans son sillon.
elle s'assoit sur un tabouret du bar. habituée, elle salue le barman.
on lui parle. un humain pour sûr. elle le voit.
ça se sait tout de suite.
quand on a vécu mille ans on devine ce genre de détails.
il est beau. il ne rivale peut-être pas avec la beauté immortelle, mais son visage dégage un certain charme
qu'on ne peut pas lui enlever.
"j'y travaille oui."
elle est froide comme la glace eva. c'est sa façon d'être.
elle n'a jamais vu le garçon, elle ne prétendra pas le contraire.
"quant à vous, je n'ai aucun souvenir de ce doux visage".
son accent qui roule sur ses lèvres colorées d'un rouge mat elle lui adresse un faux sourire.
elle se tourne vers le barman.
"comme d'habitude."
ce qui signifie un scotch. l'une des seules choses qu'elle aime boire.
mais pas plus que le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSEUDO : Rika
MESSAGES : 302
AVATAR : Jack Falahee
CREDITS : timeless.
AGE : 29 ans
OCCUPATION : Neurologue
AMOUREUSEMENT : Misanthrope et très peu enclin à la romance
RACE : Humain aux dernières nouvelles
POINTS : 224

Do I get bonus points if I act like I care?

avatar

MessageSujet: Re: Everything we do is dictated by motive. feat. Eva   Sam 5 Aoû - 14:45

Everything we do is dictated by motive.
Maxwell
feat.
Eva


 

 



 

 

...the fact that the sexual pleasure center of your cerebral cortex has been over-stimulated by spirochetes is a poor basis for a relationship. Learned that one the hard way.

Pourquoi discuter avec les gens et passer du temps avec eux s’ils sont si peu intéressant. Tout simplement parce que chacun sait que l’homme est un animal social. Sans cette faculté à fonctionner selon un système défini l’être humain serait éteint depuis longtemps. Maxwell étant plus ou moins normalement constitué, il lui venait des fois certaines envies de fréquenter d’autres bipèdes. Ce soir, c’était son collègue qu’il estimait pas trop stupide. En théorie. Au final, ce serait peut-être cette jeune femme.

Bien sûr, il ne savait pas qu’il venait d’aborder une vampire. Son œil n’était pas encore assez aguerri à l’exercice. Sans le savoir, il s’était mis dans une position de faiblesse. Sa seule sortie de secours était la verveine qu’il buvait régulièrement et avec assiduité sous forme de thé.

"J'y travaille oui."

En plus d’être brève et concise, sa réponse était froide, accordée avec ses airs de princesse glaciale. Beaucoup de femmes se permettaient de porter cette attitude mais, rares étaient celles qui la méritait.

"Quant à vous, je n'ai aucun souvenir de ce doux visage".

Il ne se vexa pas, c’était normal sachant qu’il ne passait qu’en vitesse le matin aux heures de pointes. Les clients étaient nombreux dans ce petit café, ce n’était pas étonnant qu’il soit passé inaperçu.

"Comme d'habitude."

Cette fois, elle s’adressait au barman qu’elle connaissait. Un scotch lui fut servi. Maxwell souri, c’était un excellent choix. Le whisky d’Irlande était délicieux mais, même lui devait reconnaître qu’en Ecosse, c’était un art. Au moins, elle avait meilleur goût que tous ces américains qui se complaisaient dans leur médiocre bourbon. C’était aussi assez rare qu’une femme apprécie un alcool si fort. Le médecin paya son verre comme promis.

« Vu le nombre de clients qui passent dans votre café, ce n’est pas très étonnant. Vous attendez quelqu’un ? »

Il fallait bien tâter le terrain au cas où un ennuyeux petit copain ou pire, une bande de poules de basse-cours viennent la rejoindre. Lorsqu’on voulait livrer une bataille, il fallait savoir quand prendre sa retraite.

© Gasmask



_________________

I've seen what man can do when the devil lives inside you



Charney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Everything we do is dictated by motive. feat. Eva   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ ☽ ~
Everything we do is dictated by motive. feat. Eva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+
» Raid vendredi soir ? Allez on se motive !
» « you spin my head right round when you go down » feat. Jordane
» Passi - Reviens dans ma Vie (Feat. Jacob Desvarieux et Lorenzo Raphael)
» Les gaugau... Les gaulois !
» Jund aggro feat. Sygg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
children of the night :: 
new orleans
 :: Uptown :: St Joe's bar
-