AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 papillon de minuit. (serafina)
~ ☽ ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PSEUDO : ilusm.
MESSAGES : 104
AVATAR : dylan o'brien.
CREDITS : @EXORDIUM.
AGE : le millénaire passé, mille vingt-cinq ans derrière lui, mais toujours le minois d'un gamin innocent.
OCCUPATION : il vague la nuit, à la recherche d'une occupation quelconque, d'un amusement bref. il se lasse vite de tout. préfère tuer que travailler.
AMOUREUSEMENT : mort. il ne s'abandonne pas au plaisir de l'amour, des baisers ou de l'attachement. il préfère tuer et les entendre crier. légèrement fou sur les bords.
RACE : un vampire originel, buveur de sang, créature de la nuit.
POINTS : 80

avatar

MessageSujet: papillon de minuit. (serafina)   Mar 8 Aoû - 14:18


papillon noir

Les lampadaires s'allument un à un dans la ville. La soirée est tombée, les lumières rendent les rues plus chaleureuses. Les rues ne sont pas encore vides, les boutiques toujours ouvertes, tout comme la plupart des bars. Lev se rend souvent dans le quartier français. Il aime l'ambiance et la diversité. Il vague dans ces rues depuis des centaines d'années maintenant et il ne s'en lasse toujours pas. L'architecture le fait envier. Les appartements et leurs fameux balcons qui ne sont pas vides. Il peut même distinguer Margaret sur le sien, entrain de siroter sa tasse de thé avant d'aller se plonger dans les bras de Morphée. C'est son petit rituel du soir et Lev est toujours présent pour voir le sourire de la vieille dame, celui qui rend le quartier encore plus beau. Lev passe la plupart de ses soirées dans ce fameux quartier. Il passe dans le coin dans la journée, histoire de saluer Margaret et s'en va ensuite. Il ne revient qu'en soirée pour s'amuser et se changer les idées. Le quartier français connaît bien la tête du vampire, ce n'est plus une tête inconnue aux alentours. Au fils du temps, ce n'est pas une tête qu'on oublie facilement. Il a son visage bien à lui, ses mimiques qui lui appartiennent, mais aussi cette manie de ne pas afficher beaucoup d'émotions sur son minois. Visage de marbre, caractéristique aux Glazkov. En bref, le brun connaît le quartier par coeur. Il connaît les meilleurs cafés, les boutiques les plus rentables et surtout, les personnes de confiance. Il voit souvent des nouvelles têtes aux alentours, souvent des touristes. Mais le vampire connaît les anciens, ceux qui ont plantés racines dans le quartier depuis longtemps. Et il repère les petits nouveaux en un claquement de doigts. Il reconnaît les petits détails et souvent, ce qui cloche. Il n'est pas dupe, Lev. Non, il est même très doué pour sentir les problèmes ou encore même les petites fouines. Alors, quand on l'observe, il le remarque bien trop rapidement aussi. Et il est observé. Ce n'est plus qu'une habitude. On observe, on le surveille, car Lev est un monstre. Une créature des Enfers, un buveur de sang sans limite. Il est dangereux et capable de beaucoup trop. C'est pour cette raison qu'on le tient à l'oeil, par peur qu'il fasse une énième catastrophe. Cependant, le brun semble s'être calmé, ces temps-ci. Il ne tue pas spécialement, mais se nourrit beaucoup. Il chope des humains, les mange et les laisse dans des ruelles après qu'ils aient oubliés. Tuer lui manque et c'est quelque chose qu'il fera à nouveau dans le futur. Après tout, c'est une de ses manies ou encore habitudes. Il tue pour le plaisir et la satisfaction. Il ne se contrôle pas. Lev, c'est le benjamin, mais surtout le grand méchant loup. On peut donc être fier de lui lorsqu'il avoue ne pas avoir tué un être humain depuis le mois d'avril. Un premier record depuis sa naissance, sûrement. Un miracle. On pourrait penser que le brun change, mais ce n'en est rien. Il fait juste une pause pour mieux revenir; Un silence avant le déluge. Et peut-être que sa première victime sera peut-être une fouine. Peut-être même cette gamine qui l'observe depuis un petit temps, maintenant. Une belle gamine, il ne mentira pas sur ce fait. Il sent sa présence, ses yeux rivés sur le corps du vampire. Il sent la haine dans l'air, la colère, mais aussi beaucoup de tristesse. La rousse est une fouine. Et Lev ne sait même pas ce qu'il a fait pour se faire surveiller de la sorte par un aussi bel être. Il n'a pas encore été lui demandé, n'a pas trouvé l'utilité de le faire. Il était calme, personne n'avait quoi que ce soit à lui reprocher. Alors oui, le brun se posait des questions. Pourquoi, surtout. Et en cette soirée de juillet, le brun pouvait sentir la présence de la jeune femme dans le coin. Les même émotions que les autres fois. Une certaine colère, mais une tristesse qui le déprimait. Elle puait les remords et ça le répugnait. Il avait beau être mort et monstrueux, la tristesse et toutes les émotions proches de celle-ci le déprimait et avait tendance à l'agacer. La gamine avait beau être jolie et charmante, elle commençait légèrement à lui taper sur le système. Il n'était pas très patient, le vampire. Si quelque chose l'agaçait, c'était bien rapidement. Mais il mettait fin à ce manège, sauf que là, il laissait faire et gardait la rousse en vie, malgré le fait qu'elle était aussi chiante que déprimante. Seulement, le manège avait duré bien longtemps et Lev commençait à songer à aller lui parler pour lui demander ce qu'elle voulait de lui et ce qui était amusant dans le fait de l'espionner comme une tarée. Il en avait juste marre de se faire épier. Alors, d'une façon plus que responsable et correct, il disparu. Ainsi, elle ne pourrait plus le suivre de loin comme elle avait l'habitude de le faire. Non, elle n'avait pas d'autre choix que rebrousser chemin, déçue. Seulement, Lev ne comptait pas la laisser s'en aller. C'était beaucoup trop simple. Lui voulait des réponses et au final, c'est ce qu'elle voulait aussi. Sauf que Lev n'en savait rien. Lev était juste dans le noir, bercé par l'incompréhension. C'est lorsque la gamine se retourna qu'il apparu devant elle, les mains derrière son dos, se tenant droit. Il analysait la jeune femme avant de lui barrer le chemin. Sûrement une surprise pour elle. Le vampire sortait enfin de l'ombre, après tout ce temps. - Bonsoir. Il l'observait avant se souffler un bon coup. En effet, elle empestait la peine, le mal. C'était un papillon noir. Noir de malheur, certainement. - J'espère que je ne vous dérange pas. Bien sûr que non. Il n'était pas débile. La rousse le dérangeait bien depuis un bout de temps, c'était à son tour de jouer.

_________________

monstrous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSEUDO : Martins.
MESSAGES : 144
AVATAR : Roden.
CREDITS : killer from a gang (av.) Capsize (sign) tumblr (gif)
AGE : La belle n'est qu'âgé de vingt cinq ans, et pourtant, elle en a bien plus.
OCCUPATION : Elle a reprit la boutique familial, le Deveraux's.
AMOUREUSEMENT : Célibataire, le coeur froid, elle n'a pas envie de se lancer d'une relation.
RACE : The Wailling Woman, la messagère de la Mort. Un statut dont elle est fière.
POINTS : 156
avatar

MessageSujet: Re: papillon de minuit. (serafina)   Sam 12 Aoû - 0:35

Le quartier français, un endroit que Serafina – et toutes les Banshee – évitaient de mettre les pieds dans ce quartier. Ses plus grands ennemis, ceux qui détestaient sa race, ses sœurs, sa communauté. Une tare que les Dokhorov détestaient depuis la guerre y habitaient. Sous son apparence festive se cachait une vérité morbide, macabre. Les artistes jouant de leurs instruments, rendant vivant ce quartier ne cachait qu'uniquement la mort, les corps sans vie qui s'entassaient. Parmi les humains, innocents et rieurs, se cachaient les monstres de la nuit. Ceux qui avaient défié la Mort, qui l'avait battu et qui foulait ces terres, alors que leur temps étaient résolus. Ils étaient des tricheurs, des monstres qui s’octroyaient le droit de surpasser la mort et de semer des corps derrière eux. Les infâmes vampires, qui ne cessaient de détruire des vies au grès, de leurs désirs, s'amusant des créatures mortels, pleines d'humanités. Ils les utilisaient, se jouaient d'eux et de leurs souvenirs, et terminaient mort. Les Banshees, et certains humains, se battaient contre eux, voulant arrêter ce fléau, cette interminable danse macabre entre les humains et les vampires, dont les derniers étaient les vainqueurs. Ils essayaient, perdant dans certains cas, et gagnant dans d'autres. Des victoires qui leur redonnaient de la force. Mais la réalité les rattrapait bien rapidement, et ils en payaient le prix, par la mort. La famille de Serafina en avait payé le prix. Ce quartier ne cessait de lui rappeler tout ce qu'elle manquait, les personnes qui lui manquaient. Les Deveraux auraient dû rester ensembles pendants des siècles, et leur violente mort sans aucun signe précurseur. Juste une envie des vampires, parce que Rose, Isabelle et Hélène voulaient se battre pour ne plus être sous la tyrannie des buveurs de sang. Plus précisément, de la main -ou canines de Lev Glazkov. Le benjamin, et de loin, le plus sauvage. Serafina voyait bien, sentait bien que le Glazkov aimait la violence, la douleur. Il aimait les plaintes de ses victimes, il aimait les voir se débattre, suppliant pour vivre. Et surtout, Lev devait encore plus aimer voir la vie quitter petit à petit le corps de sa victime, ses yeux reflétant l'horreur qu'elle avait vécu en mourant. Et imaginer que sa famille avait subi ça brisait Serafina, parce qu'elles ne l'avaient pas mérité. Les femmes Deveraux méritaient, ordonnaient le respect, l'honneur, et même dans leurs morts, après avoir vécu sous le joug des vampires, elle n'y avait pas eu le droit. Les poings de la rouquine se serrèrent en observant le brun, face au balcon d'une dame âgée. Elle avait presque l'impression qu'il avait une certaine affection, chose qui étonna Serafina. La jeune femme avait toujours pensé que Lev, et tout les vampires, en général ne savait rien des sentiments, qu'ils étaient vides. Après tout, Lev est sans conteste l'un des plus sauvages Glazkov qu'elle connaissait. Certes, il était resté assez calme depuis quelque temps, mais la Banshee s'attendait au pire. Perdue dans ses pensées, la rouquine perdit le vampire, ne le trouvant plus à travers la foule. Une vague de déception l'envahit. Où était-il passé ? La belle soupira, Serafina s'était imaginé le confronter. Découvrir enfin la raison pour laquelle il avait tué les Deveraux. Un acte irresponsable et dangereux, mais la rouquine ne s'en souciait plus. Qu'avait-elle à perdre de plus ? La Banshee sentait que son monde s'était écroulé, qu'elle n'avait plus rien. Serafina avait perdu sa famille, toute foi en elle et au Cercle, et elle se sentait affreusement seule. Ses amis humains avaient beau tenter, rien n'arrivait à la soulager. Alors, c'était comme donner une dernière chance à la vie, une dernière chance se reconstruire ou au contraire, de tout arrêter. Errant dans la rue, la Deveraux s'arrêta simplement dans une ruelle. Elle s'appuya contre le mur, inspirant, fermant les yeux et se vidant la tête. La femme à la chevelure de feu s'apprête à partir quand Lev sort de l'ombre, droit, les mains dans le dos. Elle sursaute, surprise, Serafina ne s'imaginait qu'il soit là, elle pensait partie. Son cœur commença à battre plus fort, et nul doute que le Glazkov l'entendrait, mais c'était incontrôlable. La Deveraux avait peur, c'était une sensation horrible, nouvelle, une sensation qu'elle détestait. Mais Lev avait quelque chose de menaçant, et même sa beauté n'arrivait pas à supprimer cette expression. Ni même son bonsoir, faussement poli. Serafina se mordit la lèvre, regardant autour pour une issue de secours, au pire des cas. Son assurance fondait comme neige au soleil alors que Lev parlait. Il voulait savoir s'il la dérangeait, et Serafina sentait bien l'ironie. Il s'en fichait le vampire, il ne faisait pas ça sans but. La Deveraux ne se doutait pas une seconde qu'il l'avait remarqué, qu'elle n'était pas si discrète que ça. Pour elle, Lev Glazkov voulait un truc. Pour elle, il ne savait pas qu'elle la suivait, elle ne se doutait pas du danger qu'elle courrait. Serrant ses poings, Serafina se mordit la lèvre inférieure, et sentait la température de son corps augmentait légèrement, signe de stress. Brisant le silence, Serafina s'éclaircit la voix et planta ses yeux verts dans ceux du vampire. « En faites, vous me dérangez, j'aimerais rentrer chez moi, Glazkov. » Cracha la jeune femme, cachant difficilement sa haine. Elle voyait en lui le meurtrier de sa famille, celui qui l'avait tout enlever. Pendant une seconde, Serafina s'imagina crier. Crier pour terminer, ou du moins, blesser Lev, lui faire ressentir la peine. Crier pour lui rappeler qu'il est et serait toujours sensible à la Mort. Mais aussi crier pour en finir, finir cette misérable vie où chaque jour un peu plus, elle devait renier sa nature, chaque jour où elle devait ignorer une partie importante d'elle, chaque jour où elle devait se contenter de survivre, non de vie. La Deveraux n'en fit cependant rien, elle resta là, quelques secondes à fixer le vampire avant de commencer à partir. Aujourd'hui n'était pas le jour où elle devait se battre, mais elle sentait que Lev ne la laisserait pas faire, malheureusement.

_________________


All her life she has seen, all the meanest side of me. they took away the prophet's dream for the profit on the   street
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSEUDO : ilusm.
MESSAGES : 104
AVATAR : dylan o'brien.
CREDITS : @EXORDIUM.
AGE : le millénaire passé, mille vingt-cinq ans derrière lui, mais toujours le minois d'un gamin innocent.
OCCUPATION : il vague la nuit, à la recherche d'une occupation quelconque, d'un amusement bref. il se lasse vite de tout. préfère tuer que travailler.
AMOUREUSEMENT : mort. il ne s'abandonne pas au plaisir de l'amour, des baisers ou de l'attachement. il préfère tuer et les entendre crier. légèrement fou sur les bords.
RACE : un vampire originel, buveur de sang, créature de la nuit.
POINTS : 80

avatar

MessageSujet: Re: papillon de minuit. (serafina)   Lun 14 Aoû - 11:07

Lev Glazkov avait commis des crimes ignobles durant ce millénaire. Il avait tué des couples, des personnages âgés, des innocents, mais aussi des familles. Il avait aussi transformé certains humains, mais n'avait jamais fait l'erreur de transformer une famille entière, comme sa créatrice l'avait fait avec le reste des Glazkov. Il avait été capable de choses affreuses et détestables. Lev était un vampire incontrôlable et beaucoup trop sanguinaire. Alors qu'il tuait pour assouvir sa faim, il avait finit par y prendre un certain plaisir. Ôter la vie de quelqu'un était quelque chose de marquant, mais plus pour le brun. Il ne se rappelait pas de toutes les personnes mortes à cause de lui. Il y en avait trop. Lev était un éventreur. Un boucher. Un animal. Aucune part d'humanité ne reposait sur son âme. Elle avait certainement fuis après s'être fait dégagé par le jeune vampire. Il n'aimait pas le fait de ressentir de la peine ou encore pire, de la tristesse. Il ne s'en voulait pas. Il tuait sans s'arrêter et ne prenait plus le temps de prier pour l'âme qui s'envolait, désormais, pour les Cieux. Les humains avaient toujours trouvés à mettre tout les meurtres sur le dos du garçon. Une légende dans certains villages, qui n'arrivaient pas à mettre de visage sur cette forme inconnue qui se tapissait dans l'ombre et qui venait tuer les habitants une fois le soleil couché. Les humains ne faisaient plus aucun effort et le seul coupable était Lev - sous sa forme inconnue. Enfant du démon, qu'on l'appelait. Et franchement, ils n'avaient pas tellement tort. Le fait qu'on l'accuse, maintenant, en 2017, d'une telle chose ou qu'on l'accuse, l'amusait. Il en avait entendu parler et certains murmures s'étaient fait entendre. Une famille de banshee, toutes décédées. Lorsqu'il avait entendu la nouvelle, le brun n'avait même pas afficher une moue désolée ou déçue. Non, le brun avait simplement haussé les épaules en soupirant. Les gens mourraient. Les banshee n'échappaient pas à la règle (Non, juste les vampires en étaient capables). La femme à la chevelure de feu semblait le connaître, puisqu'elle utilisa son nom de famille pour le désigner. Là, tout devenait plus intéressant. Elle le connaissait, mais le vampire ne savait rien d'elle - autre le fait qu'elle avait du courage, de l'audace et qu'elle semblait ne pas se laisser faire. Alors que la demoiselle commençait à partir, le brun reprit rapidement ses esprits et la rattrapa. Sans gêne, il agrippa son poignet et le serra fortement. Peut-être ressentirait-elle la douleur et la pression sur ses os, il n'en savait rien. Les humains et les banshee étaient bien trop fragiles. Lui ne savait pas gérer sa force, même pas après mille vingt-cinq années. « Voyons, ne partez pas. On commençait à peine. » Il jugea bien rapidement la gamine comme étant une banshee. Quelque chose le lui disait, dans ses prunelles et sa façon d'agir. Elle n'était pas humaine. Les humaines semblaient bien plus fragiles. Elle, elle avait quelque chose qui indiquait au bonhomme qu'elle était spéciale, qu'elle avait quelque chose en plus. « Qui êtes-vous ? » Demanda-t-il, la mâchoire serrée. « Vous semblez me connaître, mais ce n'est pas réciproque. Comprenez mes interrogations.  » Lev se voyait respectueux envers elle, chose qui était rare. Il ne lâchait même pas son poignet, par peur qu'elle s'enfuit à nouveau et que les regards mortels ne le jugent. Le vampire était, désormais, intrigué. Intrigué par l'aura qu'elle dégageait, mais aussi par le fait que la jeune femme ne semblait pas ravie de le voir. Ceci était totalement illogique puisqu'elle semblait le suivre depuis qu'il avait posé le pied dehors, en fin de soirée. « En fait, j'ai même plusieurs questions à vous poser. Donc accordez-moi ce foutu temps. » Et s'il avait bien raison sur la nature de la femme, elle n'aurait pas vraiment le choix face au Glazkov. Elle devait obéir comme ses amies ou sœurs, peu importe comment elles les voyaient.

_________________

monstrous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: papillon de minuit. (serafina)   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ ☽ ~
papillon de minuit. (serafina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+
» [RP] Un bain de minuit pas tres bonne idée !!
» Buffet de minuit?
» un bain de minuit pas tres bonne idée !!
» Papillon fantomes / phantombutterfly
» Grand sabre Papillon Cornu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
children of the night :: 
new orleans
 :: French Quarter :: Bourbon Street
-